Familylife,  Hobbies,  Kidlife,  Lifestyle,  Mommylife,  Sport

J’adore m’envoyer en l’air…

Kezako ?

J’imagine déjà vos têtes. Elle nous raconte quoi là, Manzelle Tigrid?

Aujourd’hui je vais vous parler sport. Oui oui, sport.

Et surtout d’une activité que nous pratiquons mon fils et moi : le trampoline.

Pour des nerveux et gourmands comme mon fils et moi, une activité sportive pour se maintenir en forme n’est pas du superflu.

Les buts ne sont évidemment pas  les mêmes. Pour Yoyo, c’est être avec les copains et partager une activité avec eux. Pour moi,  c’est maintenir la forme et surtout pouvoir se vider la tête et oublier toutes mes contraintes de mère célibataire.

Cela fait 5 ans que je pratique et 6 pour mon fils. Comment suis-je arriver là? Très simple (simpeul, prononciation english of course).

Mon fils a toujours été un lève tôt (bébé lève-tôt, qui a tardé à faire ses nuits …). Du coup, pas de grasse mat’ le samedi matin, chose dont je rêvais après une semaine de boulot. Vive les gosses!

Je me suis mis à la recherche d’une activité pour son trop plein d’énergie et pour espérer faire une sieste l’après-midi (pas bêta la mother).

J’ai trouvé la Babygym dans le club de gymnastique à côté de chez moi. Après 1 an de babygym, mon loulou commence s’intéresse au trampoline, discipline aussi proposée par le club. On les accepte à partir de 3 ans (Babytrampo). On effectue un cours et le petit bonhomme adhère.
Pendant un an, il pratique les 2.  L’année d’après, il laisse tomber la babygym pour se consacrer au trampoline. Il en pratique 4h/semaine et a par la suite commencer les compétitions régionales.

Le club est classé 3ème du département pour l’année 2014-2015 (attention tous les clubs de gymnastique ne pratiquent pas tous le trampoline).
Le trampoline est une discipline appartenant à la gymnastique et dépend de la FFGym (Fédération Française gymnastique).

On doit effectuer des enchaînements gymniques en sautant sur une toile, qu’il faut maîtriser.
C’est un sport où les passages sont courts mais intenses. Il allie souplesse, gainage et dynamisme.

Et moi? Comment suis-je arrivée à en faire?

A la fin de l’année, le coach organise un cours parents/enfants pour que nous, parents, nous rendions compte des prouesses de notre progéniture et que ce n’est pas si facile que ça en a l’air!

J’ai essayé et je suis tombée amoureuse… Plusieurs mamans sont, comme moi, intéressées. Le club décide de créer un cours spécial adulte.
On y va progressivement en fonction des capacités sportives de chacune. Oui chacune car la plupart sont mamans.
C’est un moment où je ne suis plus maman mais une élève. Je dois me vider la tête et être concentrée et attentive à mon corps, sinon gare a la chute. Au moment où j’ai commencé, je ne faisais plus de sport. J’avais arrêté avant la grossesse et n’avais rien fait depuis. J’avais imaginé que jamais je ne pourrais sauter sur cette foutue « toile » et que mon poids serait un obstacle. Mais que nenni…

Je fais 2h/semaine, le samedi matin. Je suis loin de faire des saltos avant/arrière et autre figures compliquées et ce n’est pas le but que je recherche. Je laisse cela à mon loulou et sa souplesse d’enfant.

Pour pratiquer, je n’ai eu aucun de garde, mon Yoyo, restait avec les autres enfants dans un coin du gymnase à jouer. C’est sa 2ème maison donc cela ne changeait pas ses habitudes.

Voila une petite vidéo lors d’une petite compétition entre nous, adhérents du club.

C’est bien parce que c’est vous car je ne suis au top.

Bisous bisous.

signature mamzelle tigrid

Ps: Club ou nous pratiquons: CSME Epinay S/Seine Gymnastique

 

2 Comments

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.