Vie ma vie de maman solo.

maman-our-et-bebe-ours

Coucou les loulous.

En ce moment, ce n’est pas la forme physiquement.
Je souffre d’une NCB , névralgie cervico-brachiale.
J’ai vu le toubib, je suis sous traitement et j’ai d’autres examens médicaux à passer.
Comme je dis souvent, tant que la machine (mon corps oui ) est réparable tant mieux.
Je m’affolerai le jour où l’on me dira : « ma petite dame , vous êtes foutue! »
Non, je « dead » d’une crise cardiaque immédiatement. 🙂


Bon revenons à ce que je vous disais .
Je suis sous traitement et j’ai même eu droit a quelques jours d’arrêt.
Mais là où le bas blesse, c’est qu’étant une maman solo,  je n’ai pas de pause.
Etre maman, c’est un temps plein !
Ayant vu le doc vendredi matin, j’ai pu comater le reste de la journée sous l’effet des médocs.
Ensuite 17h est arrivé et mon loulou est rentré de l’école.
Ok, il a 12 ans et il est grand . Mais il a fallu que, même comateuse, que même avec la douleur que je m’occupe de lui.
Ne serait-ce que pour faire le repas ?
Tout mon week-end, je l’ai passé allongée sauf qu’il a fallu préparer les repas, faire les lessives, la vaisselle et arranger un minimum, histoire de ne pas se laisser engluer dans le « bordel »… etc etc.

Et la, je regrette parfois d’être seule, d’être une maman solo.
Je vois certains : « oh , elle ne souhaite un mec que pour l’aider au ménage ! »
Non, non, ce n’est pas du tout ça.

Pour moi, avoir un homme dans sa vie, c’est pour avoir un compagnon, un ami, un confident, un amant, quelqu’un qui m’épaule et me soutienne. Et vice versa , bien-sûr.

J’ai l’habitude de mon célibat et je me porte bien ainsi. J’ai des amis, des confidents , des amants parfois.
Mais oui, il arrive que parfois, je regrette de ne pas avoir pu et/ou su trouver la personne qui correspond à mes attentes.
Cette personne qui aurait pu me seconder auprès des enfants quand je suis diminuée physiquement ou juste fatiguée.
Je trouve qu’il n’a pas de mal a dire que ce n’est pas évident d’élever seul un enfant. Même si on a l’impression que c’est monnaie courante de nos jours. Même si de l’extérieur, ça a l’air facile.

Je n’ai jamais de pause et des fois, j’ai besoin d’une pause.
Donc je souffle un bon coup, pleure un bon coup, je serre les dents et je me relève et j’avance.
Le sourire de mon fils qui est tout content que sa maman même malade lui fasse des frites maison (alors qu’il aurait été plus simple de faire des pâtes) , suffit à soulager ma douleur.

Mamzelle Tigrid et son loulou
Crédits photo : Mamzelle Tigrid

Oui, je suis une mère célibataire qui mène sa vie et celle de son enfant aussi bien qu’elle le peut.
Oui, je suis une femme forte et indépendante.
Oui, il n’y pas de mal à dire que parfois c’est difficile.
Le tout est de ne pas se laisser aller.

Et je dis à vous les mamans solo :   » Vous avez le droit de craquer , de dire que c’est difficile. Ce n’est pas une faiblesse de vouloir être aidé . La mère parfaite n’existe pas. Seuls le bonheur des enfants comptent. « 

wonder-woman
Crédits photo : Pixabay

Voilà mes ptits loulous, ma réflexion du soir.

N’hésitez pas à partager avec moi vos histoires, vos bas et comment ils redeviennent des hauts.
xoxosignature mamzelle tigrid

Retrouvez-moi aussi ici ⇩

FACEBOOK / INSTAGRAM / TWITTER

Leave a Reply

Votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :